#156 Lecture – Bird Box

Hello les girafons !

Je lis peu de thriller car mon petit coeur sensible à un peu de mal avec ça, mais j’ai enfin réussi à sortir de ma PAL ce thriller qu’on a vu beaucoup passer à sa sortie.

MALERMAN Josh, Bird Box. Editions Le livre de poche, 2015. 380 pages.

  • Résumé (4ème de couverture):

Depuis qu’ils sont nés, les enfants de Malorie n’ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l’abri du danger sans nom qui s’est abattu sur le monde. On dit qu’un coup d’oeil suffit pout perdre la raison, être pris d’une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Bientôt, les murs de la maison ne suffiront plus à protéger la famille. Alors, les yeux bandés, ils vont affronter l’extérieur et entamer un voyage effrayant, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct ?

  • Mon avis: 15/20

Une maman fuyant un monde post-apocalyptique avec ses deux enfants… Autant dire qu’il m’a fallut un moment avant de me décider à le lire ! J’ai eu un peu peur pour mon âme sensible, mais au final, ça l’a fait ! L’auteur nous happe dans son récit: des chapitres courts qui rythme la lecture, un style fluide qui font que c’est un vrai page-turner. L’auteur alterne les chapitres entre le présent et le passé qui nous amène à comprendre comment Malorie est arrivée dans cette situation. On a envie de comprendre le comment, et le pourquoi. Et d’ailleurs, on ne sait toujours pas pourquoi les gens perdent la raison…. Dans un thriller, j’ai toujours un peu de mal à m’attacher aux personnages, j’ai trouvé Malorie très froide avec ses enfants (elle les appelle Garçon et Fille), mais cela reste tout à fait entendable dans ce contexte de fin du monde. Il y a des rebondissements inattendus, la tension monte au fil des pages mais la fin n’est pas une grande surprise. Un tome 2 est sorti (mais non traduit en français pour le moment), et le film est disponible sur Netflix.

  • Citations:

« Quand des gens sont contraints de vivre ensemble, leur intimité devient quelque chose d’essentiel. »

« Comment peut-elle attendre de ses enfants qu’ils aient envie de toucher les étoiles s’ils ne peuvent même pas lever la tête pour les admirer ? »

L’avez-vous lu ?

A très bientôt,

Little Meggy

Un commentaire sur « #156 Lecture – Bird Box »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s