#16 Lecture – Confess

Hello les girafons !

Je vous retrouve pour une nouvelle chronique d’un des derniers livres que j’ai lu, il s’agit de Confess de Colleen Hoover.

Hoover Colleen. Confess. Editions Hugo & Cie, avril 2016. 344 pages.

IMG_1541

  • Résumé (4ème de couverture):

« Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. L’énigmatique artiste semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser sa garde, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait. Pour se construire, chacun devra tout confesser. Mais parfois, la vérité est plus douloureuse que le silence…

 

  • Mon avis: ♥♥♥♥♥

C’est avec ce roman que je découvre Colleen Hoover. Et je comprends maintenant tout l’engouement qui existe autour de cette auteur. Si vous aimez les romances, Colleen Hoover est faite pour vous ! Les personnages sont très attachants, aussi bien Auburn que Owen, qui d’ailleurs alternent la narration à travers les chapitres. On rentre très vite dans l’histoire bouleversante d’Auburn, et on se retrouve à tourner les pages du roman les unes après les autres sans pouvoir lâcher le livre. Cette histoire est mêlée au monde de l’art, et on a la chance de pouvoir avoir les illustrations des différents tableaux mentionnés dans le livre, cela nous fait plonger dans l’histoire pour ne plus vouloir en ressortir. Bref, une romance comme je les aime. 

  • Citations:

« Il y a des gens qu’on rencontre, dont on fait connaissance, et il y a ceux qu’on rencontre et qu’on connaissait déjà. »

« -J’ai vu comment elle se comportait avec son fils. J’ai vu ce qu’elle sacrifiait pour lui. J’ai vu quel mal des parents devraient se donner pour assurer à leurs enfants la meilleure vie possible. Alors je compare avec nous, papa, et je me dis qu’on a tout raté. »

Et vous, avez-vous déjà lu des livres de Colleen Hoover ?

A très bientôt,

Little Meggy

Publicités

#15 Birchbox – mai 2016

Hello les girafons !

Comme chaque mois, je vous présente la Birchbox que j’ai reçu. Avant tout je dois vous dire que je songe sérieusement à m’en désabonner, car au bout d’un an les produits finissent par se ressembler. J’attends la box de juin avec laquelle j’ai commandé des produits pour utiliser mes points gagnés, puis je me désabonnerai. Trop de produits se sont accumulés, je pense qu’il faut que je fasse une pause.

IMG_1518

Ce mois-ci, la box se présente sous la forme d’une boite avec sur le couvercle un jeu à gratter. Pour ma part, j’ai trouvé ça chiant et pas amusant du tout… Surtout pour ne rien gagner au final… Il y avait également un code à rentrer sur le site de Birchbox où j’ai gagné un bon d’achat de 10€…pour 40€ d’achats…Personnellement je n’appelle pas ça un cadeau… Bref tout ça pour dire que ce concept est très commercial et ne m’a plus. Le design de la box est celui que je préfère le moins parmi toutes les box que j’ai reçu.

birchbox mai

Contenu de la box:

  • Une brume de visage rafraîchissante Merci Handy de 30ml parfum Hello sunshine donc au Monoï. C’est une bonne surprise, l’odeur est très agréable, cela me sera très utile cet été. (valeur:4.50€)
  • Un shampoing solide pour cheveux normaux au pin sylvestre de la marque Lamazuna. C’est un produit que je n’ai pas du tout aimé, je vous invite à aller voir mon article à ce sujet ICI. (valeur: 12.50€ les 55g)
  • Un gommage pureté éclat pure lumière de la marque Aïny. Son application n’est pas très facile pour un gommage: en effet, il a du mal à fonre, le gel à tendance à tomber des doigts.. l’odeur n’est pas fabuleuse mais il laisse une sensation de pureté sur la peau. (valeur: 29€ les 50ml)
  • Une crème pour les pieds de la marque Kueshi. Je ne l’ai pas encore testé donc je ne pourrai pas en dire grand chose. (valeur:14.95€ les 100ml)
  • Un produit pour faire ses sourcils de la marque Modelco. Contente de trouver ce produit dans la box, d’autant plus que je n’en ai jamais testé. La couleur me convient parfaitement, l’effet est très naturel. (valeur: 12€)

birchbox mai 2

Vous l’aurez compris, mon avis sur cette box est assez mitigé. Certains produits m’ont énormément plus, tandis que d’autres m’ont déçu. En même temps, c’est le risque des box!

Et vous, qu’en avez-vous pensé? 

A très bientôt !

Little Meggy

#15 Lecture – La fille de Brooklyn

Hello les girafons !

Je ne vous présente pas Guillaume Musso, je pense que même les personnes qui ne lisent pas on entendu parler de lui. Aujourd’hui je vais donc vous parler de son dernier roman que j’ai eu l’occasion de lire (merci papa/maman pour ce cadeau!).

MUSSO Guillaume. La fille de Brooklyn. XO éditions, 2016. 470 pages.

IMG_1503

  • Résumé (4ème de couverture):

« Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé : « Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ?» Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo. – C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche. »

  • Mon avis:         ♥♥♥♥

J’avais peur de me lancer dans le nouveau roman de Guillaume Musso car j’avais été très déçu par l’Instant présent. Mais une fois les premières pages d’une livre commencées, toutes mes inquiétudes se sont dissipées. En effet, on est entraîné dans les péripéties des personnages, l’enquête évolue à une vitesse folle, et on se retrouve avec un livre très rythmé que l’on a du mal à lâcher. Car il s’agit là bel et bien des thrillers, avec du suspense et une fin insoupçonnée. Le personnage principal, Raphaël, est très attachant et à tout pour plaire. La seule chose que je reprocherai au livre, comme souvent dans les livres de Guillaume Musso, c’est que certains enchaînements d’événements sont trop « faciles », c’est à dire qu’il serait absolument improbable qu’il y ait de telles coïncidences dans la vraie vie. Bref, un très bon moment de lecture où l’on enchaîne les pages les unes après les autres.

  • Citations:

« Les livres ont une singularité qui confine à la magie : ils sont un passeport pour l’ailleurs, une grande évasion. Ils peuvent servir de viatique pour affronter les épreuves de la vie. »

« Sans le vouloir, j’avais libéré les fantômes tragiques du passé, qui se déchaînaient à présent dans un torrent de violence. »

Et vous , aimez-vous les livres de Guillaume Musso ?

A très bientôt!

Little Meggy

#14 J’ai testé… le shampoing solide

Hello les girafons !

Aujourd’hui je viens pour vous donner mon avis sur le shampoing solide, article que j’ai découvert dans ma Birchbox de mai.

shampoing solide

Celui que j’ai testé est de la marque Lamazuna. C’est un shampoing au pin sylvestre destiné aux cheveux normaux. Il a une forme toute mignonne de cannelé. Il est 100% naturel et fabriqué en France. Il existe bien évidemment d’autres marques de shampoings solides telles que Lush, Secrets de Provence, Douce nature, etc…  Celui-ci est à 12€50, mais chez Luch vous pouvez les trouver entre 9 et 10€.

L’application: Sur la notice, on nous explique que sur cheveux mouillés il faut frotter le cannelé jusqu’à ce qu’il mousse puis masser les racines. Et comme tout shampoing, on finit par rincer à l’eau claire.

Mon expérience: J’étais vraiment emballée par l’essai de ce shampoing, le fait qu’il soit naturel, écologique, etc… Et pourtant… Lors de l’application, j’ai déjà eu beaucoup de mal à le faire mousser. Ensuite, il a donné une texture vraiment étrange à mes cheveux, en les mêlant davantage. C’était une catastrophe, je ne pouvais plus rien en faire si bien que j’ai du me refaire mon shampoing habituel aussitôt pour rattraper le coup…

J’ai donc été énormément déçu car l’idée de départ me plaisait beaucoup mais le résultat n’a pas été là. Je ne me reservirai pas de ce shampoing et tant pis je vais continuer avec mes produits chimiques. En revanche, je ne peux pas comparer avec d’autres marques de shampoing puisque c’est la seule que j’ai testé. Peut-être que les shampoings de Lush sont plus effiaces…

Et vous, avez-vous déjà testé les shampoings solides ? Qu’en avez-vous pensé ?

A très bientôt,

Little Meggy

 

#13 Lecture – Le voisin

Hello les girafons !

Comme vous avez pu le voir dans le titre, je reviens encore pour un article Lecture. Toujours en petite forme, je n’ai pas encore pu reprendre le travail, et j’ai donc du temps pour lire.

DE ROSNAY Tatiana. Le voisin. Edition Le livre de poche, 2011. 282 pages.

le voisin

  • Résumé (4ème de couverture):

Un mari souvent absent. Un métier qui ne l’épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Une de ces femmes auxquelles il n’arrive jamais rien. Comment imaginer ce qui l’attend dans le charmant appartement où elle vient d’emménager ? A l’étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l’épaisseur d’un plancher la sépare désormais de son pire ennemi… Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ?

  • Mon avis: ♥♥♥♥

Je ne suis vraiment pas passer loin du coup de cœur ! Ce fut une lecture addictive, un livre que j’ai eu du mal à lâcher avant d’en connaitre la fin. Le personnage de Colombe est attachant, mais elle m’a souvent agacé de part ses réactions souvent..démesurées. En effet, j’avais devant moi des solutions toutes simples à lui donner pour qu’elle puisse prouver du tapage nocturne de son voisin, mais elle a choisi de s’isoler dans son problème. Quant au voisin, le fameux Dr Faucleroy, il m’a fait frissonner, mais je n’en dirai pas plus pour pas vous spoiler. La fin n’est pas celle que j’avais imaginé, mais elle n’en ai pas moins surprenante et réussie. Bref, une lecture pas prise de tête qui se lit très facilement.

  • Citations:

« Un viol auditif. L’ennemi la pénètre à coups de décibels. Débarqué en pleine nuit comme les Alliés qui Omaha Beach, il a investi son sommeil, son lit, ses oreilles. »

« La vengeance est un plat qui se mange froid? Qui est le crétin qui a décrété ça? La vengeance se mange chaud, chaud à s’échauder la langue, les amygdales, les viscères, chaud à s’ébouillanter les tripes. Rien de plus noble, de plus pur, de plus satisfaisant qu’une vengeance. »

J’espère que ces articles lectures vous plaisent,

A très bientôt

Little Meggy