#90 Lecture – Ma raison de vivre

Hello le girafons !

J’espère que vos avez passé un joyeux Noël entouré de vos proches. J’ai commencé une nouvelle saga, il s’agit de Breathing écrit par Rebecca Donovan avec son tome 1 qui est Ma raison de vivre. Elle est extrêmement bien noté sur Livraddict et je comprends enfin pourquoi !

DONOVAN Rebecca, Ma raison de vivre (tome 1 de la saga Breathing). Editions PKJ, 2015. 534 pages.

Ma raison de vivre.jpg

  • Résumé (4ème de couverture):

– Et si je ne veux pas être ami avec toi?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami?
– Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

  • Mon avis:              20/20

C’est un coup de cœur ! C’est un livre puissant qui m’a fait passer par beaucoup d’émotions, comme peu de livres ont su le faire. Il m’a pris aux tripes. On va suivre Emma, qui habite chez son oncle et sa tante depuis que son père est décédé et que sa mère est devenue malade. Comme si ce n’était pas suffisant, elle est battue par sa tante qui est une vraie tortionnaire. On suit donc son quotidien au lycée avec ses amis, et à la maison. Je tiens à dire qu’il y a des passages qui sont très durs et qui justifient la mention « à partir de 15 ans » au dos du livre.  Heureusement qu’il y a des personnages un peu « clichés », cela permet d’apporter un peu de légèreté à un sujet sombre.

J’ai été happé par cette histoire: je voulais lire la suite, pour me rassurer et être sûr qu’Emma allait échapper aux griffes de sa tante. Malheureusement ça n’a pas toujours été le cas.  Et pour autant, j’étais parfois obligée de faire des pauses tellement la lecture était intense. Mon cœur s’accélérait vraiment lorsqu’un nouvel évènement arrivait. Une multitude de sentiments m’ont parcouru: l’injustice, jusqu’à la haine parfois, mais aussi l’espoir… La fin m’a laissé bouche bée.. Je ne m’attendais pas à ça, et cela ne laisse d’autres choix que d’enchaîner avec la suite ! C’est un livre Young adult d’excellente qualité !

  • Citations:

La tristesse a désintégré mon cœur. Glissant le long du mur, je me suis effondrée, sans même sentir la douleur dans mon dos. Je n’ai pas pleuré, aucune larme. Pourtant, à l’intérieur, j’étais noyée.

Dans ma vie instable, j’ai connu l’amour et la perte. La perte, au-delà de ce que je pensais pouvoir supporter. L’amour, lui, était inattendu. J’ai failli passer à côté, tellement j’en avais peur.

Et vous, avez-vous lu ce livre ?

A très bientôt,

Little Meggy

 

Publicités

#59 Lecture -Hate List

Hello les girafons !

Le mois de mai est plutôt productif pour moi en matière de lecture. Je vous présente un nouveau livre, Young adult, qui était dans ma wishlist depuis longtemps et que j’ai pu emprunter à la bibliothèque.

BROWN Jennifer, Hate list. Editions Albin Michel, collection Wiz, 2012. 389 pages.

hate list

  • Résumé (4ème de couverture):

« C’est moi qui ai eu l’idée de la liste. Je n’ai jamais voulu que quelqu’un meure. Est ce qu’un jour on me pardonnera ? C’est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu’ils ont écrite pour s’amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l’établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s’est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu’au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée… »

  • Mon avis:      18/20

Cette lecture Young adult est vraiment pleine d’émotion: je dois bien avouer que j’ai été ému jusqu’aux larmes !

L’auteur aborde de grandes thématiques telles que le traumatisme (ici lié à une fusillade), l’adolescence, le harcèlement, l’amitié, la relation parent-enfant, etc… Et ces thèmes sont traités avec tellement d’exactitude et de profondeur que je ne peux que remercier l’auteur d’avoir fait un si beau travail et de ne pas avoir pris les jeunes lecteurs pour des neuneus ! On est loin des clichés où tout finit par s’arranger d’un coup de baguette magique.

On va suivre toute la reconstruction de Valérie, tout cela entremêlé d’articles de journaux. Plusieurs personnages vont graviter autour d’elle: ses parents (j’ai d’ailleurs détesté son père!), son frère, le Dr Hieler, ses anciens amis, ses anciens ennemis. Tous vont jouer un rôle dans l’évolution de Valérie. Et j’ai trouvé que l’entourage de Valérie était très dur avec elle, oubliant qu’elle n’avait commis aucun crime, seulement celui d’avoir écrit, par accès de colère, la liste des gens qu’elle détestait.

Le livre se lit vite, grâce à une écriture fluide. Peut-être que s’il était lu et analysé en classe, cela permettrait aux enfants d’être plus tolérant les uns envers les autres ? (J’ai bien le droit de rêver…)

  • Citations:

« D’une certaine façon il avait raison : à un moment ou à un autre, chacun était gagnant. Mais ce qu’il n’avait pas compris, c’est que l’inverse était aussi vrai : à un moment ou à un autre, chacun était perdant. L’un et l’autre étaient forcément liés. »

« Les vrais méchants, c’est les gens qui refusent de te donner une seconde chance. »

 

A très bientôt,

Little Meggy