#60 Lecture – La folle aventure d’une mère de jumeaux

Hello les girafons !

Dans le cadre de la masse critique de Babélio, j’ai reçu un livre en échange d’une critique faite sous les 30 jours après réception. Je remercie vivement les éditions La source Vive et le site Babélio ! J’ai donc reçu le livre suivant:

EHRENTRANT Pom, La folle aventure d’une mère de jumeaux. Editions La source vive, 2017. 204 pages.

la folle aventure

  • Résumé (4ème de couverture):

« A la base, je ne voulais pas d’enfant. J’apprends que j’en attends deux à la fois. Et je me sens soulagée. C’est déroutant. En réalité, cela s’explique très bien: mon cerveau a déjà commencé à muter, mais je ne le sais pas encore. » A travers ce récit jubilatoire, l’auteur partage son expérience anticonformiste de femme enceinte, de mère débutante et d’épouse expatriée. Pom Ehrentrant ose dire ses arrières pensées les plus irrévérencieuses, démontant avec un mélange d’humour et d’émotion les idées reçues sur la maternité. Une histoire aussi intime qu’universelle.

  • Mon avis:                 17/20

C’est un très joli témoignage bourré d’humour. L’auteur prend ce ton humoristique pour décrire son expérience de maman, mais aussi pour dénoncer la mauvaise considération des mères au foyer et les clichés qui s’y rapportent. A travers quelques anecdotes, l’auteur nous décrit son quotidien, ses doutes, etc… Expatriée au Mexique à cause (ou grâce ?!) au travail de son mari, elle se retrouve presque seule avec ses jumeaux dans un pays dont elle ne parle pas la langue. Elle se retrouve vite exténuée et débordée, mais c’est sans compter sur ses deux bambins pour lui redonner le sourire !

Je n’ai pas encore d’enfant, mais je suis certaine que ce livre est à mettre entre toutes les mains des mamans qui sont à bout, et qui culpabilisent ! Il pourra leur remonter le moral et leur montrera que les mères au foyer ont autant de mérite que les mamans qui travaillent !

  • Citations:

« C’est indescriptible. C’est magique aussi, car en une fraction de seconde, le crustacé chauve et fripé que j’ai sorti de son couffin devient…un bébé. Mon bébé. Mes bébés… Et moi, je suis devenue maman. »

« Souviens-toi que tu les aimes, qu’ils sont ce que tu as de plus précieux sur terre, que quand tu croyais qu’il allait mourir le mois dernier, tu voulais mourir aussi ».

A très bientôt,

Little Meggy

 

Publicités