#91 Lecture – A un fil

Hello les girafons !

Tout d’abord, je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2018 ! J’espère que vos projets réussiront et que cette année sera belle !

Je vous présente une nouvelle lecture: je voulais découvrir un livre de Rainbow Rowell. Elle a eu un grand succès avec Fangirl et Elanor & Park mais ils n’étaient pas disponibles à ma médiathèque. Le seul que la médiathèque possède est A un fil dont je n’avais jamais entendu parlé.

ROWELL Rainbow, A un fil. Editions Milady, 2015. 413 pages.

a un fil

  • Résumé (4ème de couverture):

Georgie est au trente-sixième dessous : cela faisait des années que son mariage battait de l’aile, mais cette fois, c’est la fin. Alors que son mari est parti passer Noël avec ses enfants dans le Nebraska, elle reste seule à Los Angeles, car elle a pris la fâcheuse habitude de faire passer sa carrière avant sa famille. C’est alors qu’elle tombe sur un vieux téléphone jaune à cadran rotatif. Contre toute attente, cette antiquité va lui permettre de faire un bond de quinze ans en arrière et de communiquer avec Neal dans le passé. N’est-ce pas l’occasion rêvée pour résoudre leurs désaccords et retomber amoureux comme au premier jour ?

  • Mon avis:      14/20

Je n’ai pas accroché à cette lecture. Le sujet pourtant est sympa: Georgie peut, grâce à un vieux téléphone jaune parler avec son mari dans le passé. Mais tout ce qui était autour ne m’a pas plus. Tout d’abord, j’ai trouvé les personnages détestables. Pour moi, les réactions de Georgie étaient celle d’une adolescente… Je ne l’ai pas trouvé mature et cela m’a beaucoup dérangé. Moi qui adore les enfants, même les 2 filles de Georgie m’ont agacé… L’auteure a voulu peindre le tableau d’une famille moderne où le père est un homme au foyer et où la mère travaille. A force de vouloir s’éloigner des clichés, j’ai trouvé que l’auteure était tombée dans la caricature. Heureusement, Georgie essaye de se remettre en question, mais cela ne m’a pas suffi pour apprécier ce personnage.

La plume de l’auteur est fluide et se lit facilement. Mais je ne lui ai rien  trouvé d’exceptionnel. Il y a beaucoup de dialogues, certains auraient peut-être pu être supprimés au profit de réflexion plus profonde sur les personnages.

En bref, vous l’aurez compris, ça n’a pas été une super lecture pour moi, mais cela reste agréable à lire en période de Noël.

  • Citations:

« – C’est ça, l’amour, Georgie: une garantie contre les dégâts accidentels. »

 » – « Tout finit par s’arranger. » Peu importe pour quoi. C’est vrai pour tout. Je sais que tu te sens horriblement mal en ce moment; tu es en plein dans le creux de la vague. Et ça va probablement aller de mal en pis. Mais le temps guérit toutes les blessures, Georgie, sans exception. Il faut juste que tu traverses la tempête, que tu survives et que tu laisse le temps au temps. »

  • Elles/Ils en parlent aussi:

Over Books

– CranberriesAddict

Et vous, quel livre de Rainbow Rowell avez-vous préféré ?

A très bientôt,

Little Meggy

 

 

Publicités