#158 Lecture – Nord et Sud

Hello les girafons !

En cette veille de Noël, je me décide enfin à faire la chronique de ma dernière lecture qui est un quasi coup de coeur ! J’avais entendu parler de ce roman sur la chaîne booktube de Petite Lectrice et elle m’avait donner très envie de le lire.

GASKELL Elizabeth, Nord et Sud. Editions Fayard, 2005. 512 pages

  • Résumé (résumé livraddict):

C’est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l’héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l’Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l’Eglise et déracine sa famille pour s’installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s’adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s’éveille à travers les liens qu’elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l’opposent à leur patron, John Thornton.

  • Mon avis: 19/20

Ce roman de la littérature victorienne est un quasi coup de coeur ! J’ai tout aimé dans ce roman qui m’a passionné. J’ai aimé découvrir la vie en Angleterre, l’ambiance qui s’en dégageait. Beaucoup de thématiques en lien avec les différentes classes socio-économiques sont abordées: la grève, les syndicats, les conditions de travail, etc… J’ai aussi aimé le personnage de Margaret, qui m’a parut bien avant-gardiste: elle arrive à imposer des idées modernes pour son époque, en mettant de côté les convenances, mais sans pour autant risquer de choquer autrui. Elle va affronter bien des épreuves, et pourtant, elle ne laissera personne influencer ses choix et ses idées. On voit naître une histoire d’amour, et cela ajoute un petit quelques chose en plus au roman. Malgré que ce roman ait été écrit en 1855, on est sur un style très accessible. Alors certes, c’est un pavé, mais une fois que l’on est bien rentré dans l’histoire, on enchaîne les chapitres très facilement. Alors pourquoi ce n’est pas un coup de coeur ? Je ne sais pas, car j’ai tout aimé. J’ai peut-être mis trop de temps à le lire ce qui ne m’a pas toujours permis d’être « à fond dedans ». Mais je vous recommande cette lecture, et je n’hésiterai pas à découvrir les autres romans de cette auteure !

  • Citations:

« Ce dont je ne veux pas entendre parler, c’est de remords; efface tes mauvaises actions (si tu es particulièrement consciencieuse) par une bonne action, sitôt que tu peux. Exactement comme nous faisions au collège lorsque nous écrivions une addition correcte par-dessus une fausse, mal effacée. Cela valait mieux que de mouiller l’éponge avec nos larmes; cela offrait le double avantage de nous éviter de perdre du temps, car les larmes sont parfois longues à venir, et de nous assurer un meilleur résultat au bout du compte. »

« En se rendant compte de ce qui aurait pu être, elle en vint à se féliciter de ce qui était. »

A très bientôt !

Little Meggy