#153 Lecture – La femme à droite de la photo

Hello les girafons !

Cela faisait longtemps que je voulais découvrir un roman de Valentin Musso (frère de Guillaume Musso). Et je peux vous dire que j’ai adoré !

MUSSO Valentin, La femme à droite de la photo. Editions Seuil, 2017. 432 pages.

  • Résumé (4ème de couverture):

Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement? Meurtre? Disparition volontaire? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue.

1998. Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante. En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.

  • Mon avis: 19/20

Ce roman est un quasi coup de coeur alors que je suis loin d’être friande de roman policier, mais là je dois dire que j’ai adoré ! J’ai été happé par ce roman que j’ai trouvé très addictif. C’est un policier comme je les aime: une enquête, des secrets, mais à aucun moment on vire dans le gore ou le sanglant, ou dans le thriller psychologique (mon âme sensible à un peu de mal avec tout ça). Au décours de l’enquête, je me suis attachée aux personnages, et ce malgré l’univers du cinéma hollywoodien qu’à choisi l’auteur et qui m’est plutôt étranger. L’intrigue est prenante, en quête de vérité sur le disparition de sa mère mais aussi l’identité de son père, David Badina va mener sa propre enquête en allant recueillir des témoignages. Evidemment, le chemin ne sera pas sans embuche. A aucun moment je n’ai eu la solution de l’énigme. Et ce que j’ai apprécié, c’est que le dénouement n’est pas tiré par les cheveux et il m’a pourtant laissé sans voix. Il est certain que je vais très lite vite un autre de ces romans !

  • Citations:

« Non, mais beaucoup de gens deviennent ce qu’ils s’étaient juré de ne jamais être. Rien n’est jamais acquis : c’est sans doute ce qui fait le sel, mais aussi le drame de toute existence. »

« On vit parfois plus heureux quand on reste dans l’ignorance de certaines choses. »

A très bientôt,

Little Meggy

Un commentaire sur « #153 Lecture – La femme à droite de la photo »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s