#151 Lecture – Le voyage dans le passé

Hello les girafons !

Après la déception de ma lecture Du côté des indiens, j’ai choisi de lire une valeur sûre: une nouvelle de Stephan Zweig.

ZWEIG Stephan, Le voyage dans le passé. Editions Grasset, 2008. 173 pages.

  • Résumé (4ème de couverture):

Le voyage dans le passé est l’histoire des retrouvailles au goût amer entre un homme et une femme qui se sont aimés et qui croient s’aimer encore. Louis, jeune homme pauvre mû par une « volonté fanatique », tombe amoureux de la femme de son riche bienfaiteur, mais il est envoyé quelques mois au Mexique pour une mission de confiance. La grande guerre éclate. Ils ne se reverront que neuf ans plus tard. L’amour résiste-t-il à tout ? A l’usure du temps, à la trahison, à une tragédie ?

  • Mon avis: 19/20

Encore du grand Stephan Zweig. Au commencement du roman, je me doutais déjà de comment aller tourner l’histoire. Et pourtant, j’ai été happé du début jusqu’à la fin, à me demander si vraiment l’amour des 2 personnages aller résister ou pas au temps et à la distance. Stephan Zweig arrive à nous communiquer tout un tas d’émotions: de l’euphorie de leurs retrouvailles à la déception de voir que le temps a fait son œuvre, l’auteur nous parle d’amour, du vrai. Pas de celui que l’on voit au cinéma où tout est beau et tout fini bien, mais de celui qui est mis à l’épreuve du temps et de la vie. A travers son style simple mais travaillé, l’auteur m’a encore conquis. Ses mots sont toujours aussi percutants. Si vous n’avez pas encore découvert cet auteur, foncez ! Pour ma part, j’espère bien réussir à lire toute son œuvre !

  • Citations:

« En vieillissant, on cherche sa propre jeunesse et on éprouve des joies stupides à partir de petits souvenirs. »

« Cependant l’amour ne devient vraiment lui-même qu’à partir du moment où il cesse de flotter, douloureux et sombre, comme un embryon, à l’intérieur du corps, et qu’il ose se nommer, s’avouer du souffle et des lèvres. Un tel sentiment a tant de mal à sortir de sa chrysalide, qu’une heure défait toujours d’un coup le cocon emmêlé et qu’ensuite, tombant de tout son haut dans les plus profonds abîmes, il s’abat, avec une force décuplée, sur un cœur terrorisé. »

Et vous, quel est votre roman/nouvelle préféré de Stephan Zweig ?

A très bientôt,

Little Meggy

Un commentaire sur « #151 Lecture – Le voyage dans le passé »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s