#53 Lecture -Les gens dans l’enveloppe

Hello les girafons !

J’espère que vous allez bien en ce début de printemps ! Aujourd’hui, nouvelle chronique lecture, avec un roman au concept original.

les gens dans l'enveloppe

MONNIN Isabelle, Les gens dans l’enveloppe. Edition Le livre de poche, 2016. 432 pages

  • Résumé (4ème de couverture):

En juin 2012, j’achète à un brocanteur sur internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne sais rien. Les photos m’arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe il y a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Un soir, je montre l’enveloppe à Alex. Il dit: « On pourrait aussi en faire des chansons, ce serait bien. » Les gens dans l’enveloppe, un roman, une enquête, des chansons.

  • Mon avis:        17/20

Ce livre est divisé en 2 parties: une première partie où l’auteur invente une vie aux personnes présentes sur les photos qu’elle a reçues. Elle nous raconte un fragment de vie, de gens banaux, comme vous et moi. Dans la seconde partie, l’auteur dresse le journal de ses recherches pour retrouver ces personnes qui l’ont tant inspiré. Et entre les 2 parties, nous avons un échantillon de quelques photos de cette famille. Et à la fin du roman, un arbre généalogique nous permet de nous repérer dans la famille.

Avec le livre, il y a également une série de chansons écrites par Alex Beaupin. Un code est fourni avec le livre pour pouvoir aller les écouter en même temps que la lecture du roman. Personnellement, je n’arrive pas à écouter de la musique lorsque je lis, mais je trouve cette idée géniale pour pouvoir se plonger à 100% dans l’ambiance du livre.

Je trouve le concept de ce livre génial: on suit tout le cheminement de l’auteur. La partie roman n’aurait aucun sens sans la partie enquête et vice-versa. Ce qui fait la force de ce livre, c’est l’attachement qu’on éprouve envers les personnages/personnes que l’on suit dans leur quotidien plutôt banal. En revanche, je n’ai pas été éblouie par la plume d’Isabelle Monnin: elle a fait le choix de ne pas mettre de guillemet lors des dialogues dans la 1ère partie, mais l’enchainement des phrases m’a du coup un peu dérangé. Mais ceci ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture que j’ai trouvée pleine d’humanité.

  •  Citations:

« Bref, on ne va pas en faire toute une histoire mais je n’ai pas d’amie. Je ne sais toujours pas si c’est parce que je n’aime personne ou si c’est parce que personne ne m’aime. »

« Nous dormons parfois ensemble et je l’écoute dormir. Jamais je ne lui dis que je l’aime. Dire Je t’aime, c’est se souvenir d’un temps où je ne t’aimais pas, c’est envisager celui où je ne t’aimerai plus. Dire Je t’aime serait donner fin à l’amour. Je lui donne l’infini silence de mon amour. »

N’hésitez pas à partager votre avis si vous aussi vous avez lu ce livre!

A très bientôt,

Little Meggy

Publicités

Un commentaire sur « #53 Lecture -Les gens dans l’enveloppe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s