#50 Lecture – On regrettera plus tard

Hello les girafons !

Alerte Coup de cœur ! Je viens vous présenter aujourd’hui un roman plein de douceur et d’émotion. Il s’agit d’un premier tome que je me suis empressée de lire car j’ai reçu, grâce à une opération masse critique de babélio le deuxième tome de la saga.

LEDIG Agnès, On regrettera plus tard. Editions Albin Michel, 2016. 313 pages

on-regrettera-plus-tard

  • Résumé (4ème de couverture):

Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?

  • Mon avis:     20/20

Ce roman est pour moi un coup de cœur ! Grâce à l’écriture fluide et addictive de l’auteure, à ses dialogues, à ses personnages attachants, j’ai complètement accroché à cette histoire.

L’histoire commence simplement: un soir d’orage, Eric vient demandé de l’aide à Valentine, car il ne peut garder sa fille malade dans sa roulotte détruite par les intempéries. Et très vite, on sent l’attachement naître entre Anna Nina et Valentine. Pourquoi vivent-ils dans une roulotte, où est la mère d’Anna Nina, pourquoi Valentine vit-elle seule, toutes les réponses seront dévoilées au fil du récit. Le récit principal est coupé par un deuxième récit se déroulant en 1944. Au début, je n’ai comprenais pas le lien, et au fil des pages, des révélations sont faites et tous les éléments s’emboitent.

J’ai adoré le caractère de la petite Anna Nina, pleine de joie de vivre, pleine de sagesse et de curiosité. Elle n’a connu que la vie solitaire en roulotte. Grâce à Valentine, elle découvre l’école, les autres enfants. Et elle apprécie cette nouvelle vie. Mais comment ne pas blesser son père quand celui-ci n’est pas prêt à changer de mode de vie et à se sédentariser. Ce roman est apaisant, et j’enchaine immédiatement avec la suite qui vient de paraître, De tes nouvelles.

  • Citations:

« J’admire cette capacité qu’ont les enfants à rebondir à partir de leurs échecs. Comme si, à l’image d’un trampoline, ils sautaient sur leurs ratages permanents. Après tout, c’est en se trompant qu’on apprend à faire juste. D’autant plus juste qu’on n’est pas encombré d’un besoin de perfection. »

« J’aimerais qu’il me manque et ce n’est pas le cas. Sauf son corps, pour combler l’absence de chaleur dont souffre le mien. Je sais pourquoi il ne me manque pas. Je sais ce que ça veut dire. Et je suis triste de m’en rendre compte. Je ne pourrai donc jamais admettre qu’il peut être bon d’aimer quelqu’un et que cela n’enlève rien à la liberté , ou du moins pas suffisamment pour y renoncer? Je ne pourrai donc jamais me délester de ce sentiment d’oppression à l’idée d’être deux? Me laisser aller à supporter l’absence de l’autre et me rendre compte que ce n’est pas grave? »

Je vous encourage vivement à découvrir cette auteure !

A très bientôt !

Little Meggy

Publicités

Un commentaire sur « #50 Lecture – On regrettera plus tard »

  1. Je connais très bien cet auteur puisque j’ai lu tous ses autres livres et j’ai adoré ! Mais je ne connais encore pas celui-ci car j’attends les sorties en poche pour des raisons de budget et de place. Merci pour ton avis ! Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s