#40 Lecture – Charlotte

Hello les girafons !

J’ai pris du retard sur mes chroniques de lecture. Aujourd’hui je vais vous parler d’une biographie de Charlotte Salomon écrite par David Foenkinos.

FOENKINOS David, Charlotte. Editions Gallimard, 2014. 224 pages.

charlotte.PNG

  • Résumé (4ème de couverture):

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une œuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C’est toute ma vie.» Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

  • Mon avis:        19/20

Ce roman est sublime. Je n’ai pas l’habitude de lire des biographies mais celle-ci ma conquise. C’est le premier livre que je lis de cet auteur et je dois dire que la plume de David Foenkinos est unique et pleine de poésie. Le roman a d’ailleurs une forme particulière: l’auteur a écrit une phrase par ligne, et je vous laisserai découvrir le pourquoi si vous lisez le livre. A travers les pages, on ressent toute la passion et tout l’enthousiasme qu’à mis l’auteur à retrouver les traces de Charlotte. Ca se lit donc très facilement. Le récit se passe a une période sombre de l’histoire, Charlotte a une vie familiale tragique. On retrouve le thème de la mort, de l’exil, de la guerre. Il est impossible de ne pas être touché par l’histoire de cette personne. C’est une œuvre magnifique.

  • Citations:

« Tiens, quel est le mot utilisé quand on perd sa sœur ?
Il n’en existe pas, on ne dit rien.
Le dictionnaire est parfois pudique.
Comme lui-même effrayé par la douleur. »

« Il a des théories sur le rangement des livres.
Notamment celle du bon voisinage
Le livre que l’on cherche n’est pas forcément celui que l’on doit lire.
Il faut regarder celui d’à côté. « 

A très bientôt,

Little Meggy

 

Publicités

Un commentaire sur « #40 Lecture – Charlotte »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s