#32 Lecture – Le sumo qui ne pouvait pas grossir

Hello les girafons !

Ces derniers temps j’ai enchainé les lectures. J’ai lu très rapidement cette petite nouvelle d’Eric Emmanuel Schmitt qui ne fait même pas 100 pages. Elle fait partie de la saga Le cycle de l’invisible, c’est le 5ème ouvrage, mais ils peuvent apparemment se lire indépendamment car je n’ai absolument pas lu les autres.

SCHMITT Eric-Emmanuel, Le sumo qui ne pouvait pas grossir. Edition Le livre de poche, 2014. 96 pages.

le sumo.PNG

  • Résumé (4ème de couverture):

Sauvage, révolté, Jun promène ses quinze ans dans les rues de Tokyo, loin d’une famille dont il refuse de parler. La rencontre avec un maître du sumo, qui décèle un  » gros  » en lui malgré son physique efflanqué, va l’entraîner dans la pratique du plus mystérieux des arts martiaux. Avec lui, Jun découvre le monde insoupçonné de la force, de l’intelligence et de l’acceptation de soi. Mais comment atteindre l’équilibre lorsque l’on n’est que douleur et violence ? Comment devenir sumo quand on ne peut pas grossir ? Pourtant, à l’envers des nuages, il y a toujours un ciel…

  • Mon avis:     17/20

J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce conte. Grâce à la plume assez poétique de l’auteur, on découvre la vie d’un jeune garçon, vivant seul dans la rue et qui ne se plaint pas de cette solitude. Mais c’est sans compter sur une rencontre qui va bouleverser peu à peu sa vie. On va suivre l’évolution de l’enfant au fil des révélations qui vont lui être faites sur sa vie, sur son histoire familiale. Il y a de nombreux passages touchants, notamment lorsque Jun va enfin ouvrir les lettres que sa mère, analphabète lui a envoyé. La fin, m’a quand à elle surprise. Ce petit ouvrage se lit très rapidement, il est idéal pour couper deux grosses lectures.

  • Citations:

« Puisque ta mère est un ange, elle distribue de l’amour à l’univers entier. Tout le monde est important à ses yeux, le voisin, le passant, l’inconnu, l’étranger. Moi, elle ne m’aime pas plus qu’un autre. Or, je suis son fils, le seul qu’elle devrait aimer, si elle n’aimait personne. »

« -Tu as raison ,Jun. Le but ,ce n’est pas le bout du chemin ,c’est le cheminement.
-Voilà .Je ne veux pas triompher , je veux vivre . « 

 Connaissez-vous cet auteur ?

A très bientôt

Little Meggy

 

 

Publicités

2 commentaires sur « #32 Lecture – Le sumo qui ne pouvait pas grossir »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s