#4 Lecture – Le liseur du 6h27

Hello les girafons !

Nouvelle rubrique sur mon blog: la rubrique lecture. Ici, je vous parlerai du dernier livre que j’ai lu, en indiquant son résumé, ce que j’en ai pensé et quelques citations. Cette rubrique à pour but de vous donner des idées de lectures.

Au mois de février, j’ai lu Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent. J’avais beaucoup entendu parler de ce livre, il était toujours en tête de gondole dans les librairies, c’est pourquoi j’ai eu envie de le lire.

DIDIERLAURENT Jean-Paul. Le liseur du 6h27. Edition Gallimard, Au diable Vauvert, 2014, dans la collection Folio. 193 pages

le liseur du 6h27

  • Résumé (4ème de couverture de l’édition Folio):

« Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6h27 quelques pages rescapés de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de personnaged hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie« .

  • Mon avis:                  ♥♥♥♥

J’ai trouvé l’histoire toute mignonne et douce. En effet, les différents personnages que l’on va rencontrer sont très attachants. On suit Guylain dans ses journées au travail dans une usine de destruction de livre, travail qu’il n’apprécie pas. Mais il trouve refuge dans les quelques pages de livres qu’il arrive à récupérer dans la fameuse machine Zerstor. Sa vie va basculer lorsqu’il va trouver une clé USB et en découvrir le contenu. C’est un livre qui se lit très rapidement, l’écriture est simple et fluide. Mon seul regret est que la partie où il trouve la clé USB  arrive trop tard dans le livre. Outre ce détail, c’est une lecture que je recommande à 100%. Je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher le plaisir aux personnes qui n’auraient pas encore lu ce roman.

  • Citations:

« Se faire avaler tout entier par la Chose pour curer ses entrailles n’était jamais chose facile. Il lui fallait chaque soir se faire violence pour descendre dans la fosse mais c’était le prix à payer pour pouvoir commettre son forfait en tout impunité. »

« Le jeune homme trouvait tout naturel de restituer de petits fragments de la jeune femme là même où il les avait trouvés. Il aimait cette idée qu’un jour peut-être, Julie se trouverait là avec eux, cheminant dans cette rame bondée de ses propres écrits. »


 

A très bientôt,

Little Meggy

 

Publicités

Un commentaire sur « #4 Lecture – Le liseur du 6h27 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s